Cabinet
    de  curiosité
Fr - Uk - Sp - De - It
pixel_trans
pixel_trans
» » » » Saturne
Livre fantastique des Editions La Clef d'Argent
Zoom

Saturne

Referenze : saturne

de Christophe LARTAS - Saturne ne mange plus de fruits depuis longtemps, ni de miel. Il se nourrit exclusivement des êtres, quoique cela le dégoûte.

Quantità : 
In magazzino Spedizione sotto 1 giorno

9.00€
Aggiungi a richieste di preventivi
Con questo articolo guadagnare 1 Points

Facebook - Partager
Google Favoris
Pinterest
Digg
Reddit
Mix
Delicious

Descrizione
Notice

Auteur : Christophe LARTAS
Collection  : NoKhThys
Editions : La Clef d'Argen

Illustration de couverture: Fernando Goncalvès-Félix

12 x 12 cm. 80 p.

Imprimé sur bouffant ivoire. Couverture couleur pelliculée mat.

 

Saturne ne mange plus de fruits depuis longtemps, ni de miel. Il se nourrit exclusivement des êtres, quoique cela le dégoûte. Lorsqu'il n'y aura plus d'hommes, peut-être recommencera-t-il à apprécier les offrandes de la nature? Ou peut-être se passera-t-il à tout jamais de manger? Tout compte fait, cela serait bien mieux. Car il est las de la vie: tout ce qui a trait à elle l'indispose chaque jour davantage...
Saturne est le récit apocalyptique de l'errance d'un être qui pousse le dégoût de l'humanité jusqu'au paradoxe ultime, l'anthropophagie.

Extrait:

Saturne empoigne l'être par les cheveux et lui grignote le visage, puis l'encéphale, comme il ferait d'une pomme; car cette substance nerveuse et cette chair sont assez âcres, et il redoute les crampes d'estomac. D'ailleurs Saturne redoute tout au monde, sauf le vide. Après son repas frugal, il se dévêt de son espèce de toge brune et se baigne dans le lac. L'eau est merveilleusement chaude. Saturne resterait ainsi des heures, à faire la planche parallèle aux nuages, sous l'oeil jaune de l'antique cyclope. Mais l'on ne badine point avec l'infini, fût-on immortel pour un temps. La vermine, quoique éparse, grouille encore sur le monde; et le vent continue de gémir.
Les dents de Saturne écrasent les mâchoires et les nez, les nuques et les tempes; chaque jour qui passe est une défaite de l'être, une fête de la lumière.
La bouche de Saturne s'ouvre, et des yeux se ferment à jamais, lorsqu'ils n'éclatent pas. Il mâche et avale; croque des moelles épinières, des joues rebondies, des colonnes vertébrales, des vagins mignons et des seins opulents.

Torna all'inizio
Descrizione
Notice

Parere degli internauti sul Saturne (0 recensioni)

pixel_trans
Non c'è attualmente nessuna opinione per questo articolo, sia il primo a darci la sua.
pixel_trans
pixel_trans
[Aggiungere i suoi commenti]
Torna all'inizio
Prodotti